Des études ont révélé que l’utilisation d’antibiotiques vétérinaires approuvés chez les animaux ne présente pas de risque majeur pour les humains.